«

Imprimer ce Article

Les Guides de Lumière

Article écrit par “Anne ionia Messagère de Vie” du blog d’ EmmanuelFerran.com

Les Guides de Lumière sur notre chemin de Vie.

Définition d’un “Guide”

Un guide est généralement un “élément dont on a besoin comme repère, que cela soit une personne, un document,  dans tous les cas, c’est un support sur lequel nous pouvons nous aligner et sur lequel nous mettons toute notre confiance, afin de pouvoir continuer à avancer, au niveau où nous en sommes.

Rencontrer son guide spirituel  

Si l’on considère la complexité de notre monde, la beauté du miracle de la naissance, le fonctionnement de notre corps dans les moindres détails de l’infiniment petit, la grandeur du système solaire avec son nombre infini d’étoiles, insondable pour l’esprit humain, nous pouvons constater que tout est régi par une force invisible mais puissante.

Cette  cohérence du monde, dans une sorte de lien vital reliant toutes formes de vies entres elles, propulse dans un perpétuel recommencement le principe même de la Vie dans ce qu’elle a de plus créateur, l’adaptation étant le principe de la moindre parcelle de vie ici bas.

Tenant compte de cette cohésion, et rien n’étant du pur hasard dans ce monde, il est incohérent que nous soyons les seuls êtres à n’avoir pas de point de référence, de support d’aide auquel nous référer, en étant incarné ici bas.

Comment pourrions-nous arriver dans cette incarnation par le miracle de la naissance, sans qu’il n’y soit prévu un “guide” pour nous aider sur le chemin de la vie ?

Comment savoir si j’ai un guide ?

Une question que beaucoup se posent !   Comment rencontrer son guide ?

Un ami me demandait récemment : “Malgré tout ce que je peux lui demander, je ne reçois pas de message de mon guide, comment peux tu affirmer que j’ai un guide ?”.

Il était toujours en questionnement, faisant partie de ceux qui restent sceptiques, comme si une partie d’eux-mêmes désirait rester en perpétuelle quête de questions, avec une crainte de voir les éventuelles réponses !

J’acquiesce un petit sourire spontané car visiblement, cet ami que j’appellerai “Y”, ne faisait aucun lien avec ce qu’il vivait et ce qui pouvait être une réponse de son guide intérieur.

En effet, “Y” me fait souvent part de faits lui arrivant régulièrement, et qui pour moi, montrent clairement que son “guide” lui donne des réponses à ses questions, “Y” attribuant ces faits à du “pur hasard” ou à ses propres pensées mentales.

“Ton guide répond régulièrement à tes demandes, et, tu entends les réponses puisque tu me les décris.
Il se trouve simplement que tu mets de la distance entre toi et lui, avec une idée trop précise de ce que doit être sa réponse ; que tout est dilué par ton mental.

Imaginez qu’un ami précieux vous parle à une certaine distance, et qu’entre vous et lui il y a des gens qui discutent et gesticulent sans arrêt.  Le mental représente ces gens, pourrez-vous entendre clairement ce que dit votre ami ? Probablement pas !

Mais subtilement, cela dépend aussi de votre “acuité auditive”, ainsi que de la façon dont les gens s’expriment, parlant tout bas ou criant très fort !

Apaiser le mental qui crée des alibis…..

Telle une radio sans cesse allumée, le mental est sans arrêt en action. On pourrait le comparer à des personnes très bavardes qui parlent et gesticulent à tort et à travers sans jamais trouver le repos.

Ce mental nous parle en permanence, il nous rappelle ce qui est connu de nous et qui a pu nous protéger jadis afin que nous puissions survivre aux souffrances de la vie.

D’autres gens par contre, parlent peu, se posent, s’intériorisent, puis s’expriment à bon escient !

Qu’est ce qui fait la différence ?

La personne dont le mental est très actif se sert de celui-ci pour remplir les vides, afin de ne pas se retrouver seul face ses peurs, face à ses obsessions, à ses idées noires, à ses peurs de l’inconnu.

Ainsi est maintenu un flot continu de paroles, permettant aux croyances inculquées et transmises par nos lignées familiales de continuer à revenir en boucle par le mental.

Ce tintamarre sert d’alibi afin de ne pas affronter ses “fantômes” intérieurs, “ses ombres” pour ainsi les nommer clairement.

Le mental a deux fonctions précises : il dresse des listes et il gère la mémoire, et ne garde que l’essence de ce que vous retenez de votre vécu. C’est là que poser de la conscience apporte son potentiel de bienfaits.

Car le mental peut être utile, si nous prenons le temps d’observer ses tentatives, et de le remettre à sa place, celle d’un serviteur qui s’en tient à ce que nous lui demandons.

Aller fouiller dans des choses déplaisantes du passé pour les analyser et les évacuer demande un certain “lâcher prise du mental”.

Vivre le moment présent pour apaiser la foule du mental

Un autre type de personnes fonctionne différemment. 

Prenant généralement le temps de respirer, de se poser, stoppant les activités incessantes en devenant de simples observateurs sur l’écran du mental, elles observent avec calme et silence !

De cette façon, elles écartent l’activité intellectuelle de la conscience et créent un vide mental dans lequel la vigilance et la conscience sont là, mais où elles ne pensent pas.

Cela est l’essence même de “vivre dans le moment présent”, en se focalisant sur l’énergie d’amour de notre cœur

Une fois le problème désactivé et identifié, il s’agit de désinstaller des programmes “négatifs” encombrant le mental. Ces programmes font partie intégrante de nos traits de personnalité d’aujourd’hui et sont liés à notre passé souffrant. Ils peuvent être désactivés par l’observation silencieuse qui engendre les prises de conscience nécessaires à la volonté de mettre en place de nouveaux programmes”positifs et bienfaisants.”

Ceci est l’essence même de la méditation, vivre le moment présent, afin que les nouvelles données intègrent et remplacent l’agitation du mental.

Exercice de visualisation active.

 

Si vous voulez entendre le message de votre “ami”, votre guide, il est important de calmer et apaiser le mental.

Visualisez le comme une foule de gens” à qui vous demandez, étant le maître des lieux, de baisser le son de leurs voix ; voyez cette foule s’exécuter à votre demande ferme et respectueuse.

Voyez maintenant comme par magie, cette foule qui auparavant pouvait avoir une taille  énorme devant vous, devenir maintenant de plus en plus petite, presque invisible dans le coin de votre écran mental, et vous n’entendrez pratiquement plus les voix maintenant.

Entre vous et votre ami plus rien ne s’interpose et il vous est plus facile de l’entendre s’il vous parle !

Cela peut être fait par le biais de la méditation active consciente, ou dans des moments privilégiés seul dans la nature, moments où nous ne parlons pas et où le vide mental se fait, en harmonie avec la respiration. Nous pouvons ainsi honorer le silence plein, le silence d’Or !

Le but n’est pas de faire partir la foule, mais de demander à un nombre de personnes bruyantes de se taire.

 

Pourquoi faire appel à notre guide ?

Les chemins de la vie sont parfois si particuliers, je ne vous apprends rien en disant cela n’est ce pas !

Ils sont particuliers en ce sens que souvent, nous n’en comprenons pas ou plus le “sens”.

Tout comme, spontanément et concrètement, nous nous rapprochons naturellement d’une personne physique avec qui nous désirons communiquer, nous devons nous rapprocher volontairement, consciemment de celui qui peut être notre guide, même si nous n’en avons pas encore fait l’expérience.

Le rôle d’un guide est de nous montrer le chemin et pour nous aider dans les moments où nous ne savons plus où aller, ni comment nous comporter face aux situations de notre vie.

Si vous cherchez une aide pour un problème quelconque, la première solution est de communiquer et “d’aller vers” !

Attention, le mental peut être là si des peurs sont encore présentes en nous, et il nous suggérera avec un “non sens”, qu’aller à la rencontre d’un guide inconnu est parfaitement inutile et incongru.

Alors que ce qui est justement incohérent est de ne pas chercher à le rencontrer.

Arriver à le contacter

La meilleure façon de savoir si une chose existe, ou pas, est d’aller à sa rencontre, pour justement, s’assurer de ce que l’on peut croire ou ne pas croire.

Or, je constate étonnamment que ceux qui disent : “Bah, je ne crois pas en cela !” ne font que se détourner de la chose au lieu d’avoir le courage d’aller voir ce qu’il en est dans leur réalité !

Leur mental agit de manière à fuir l’inconnu, au lieu de vérifier ou non son existence.

Ceci est un contresens, la vie, c’est justement donner du sens à notre réalité.

Concrètement, poser une chose devant soi est une bonne manière de pouvoir l’observer !

Votre guide de lumière, tout comme un ami, attend de vous des questionnements clairs ; ainsi les échanges peuvent se faire ensuite.

Plus votre question sera simple et claire, et plus la réponse arrivera clairement, adaptée à votre compréhension du moment.

Comment reconnaître la voix de votre guide de celle du mental ?

“Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ?
Tout cela est une question de pratique et de subtilité de la vibration que l’on veut développer.
La réponse est entre le réel et le subtil !

En effet, si vous faites les choses dans l’ordre qui sont :

  1. Je cherche honnêtement et sans préjugé à me connecter à mon guide intérieur pour voir s’il existe.
  2. Je fais le nécessaire pour faire taire mon mental (la foule) sans chercher à le faire disparaître, mais en lui demandant de se taire momentanément, cela  pour entendre les réponses éventuelles de mon guide intérieur.
  3. Je reste à l’écoute subtile du moment présent

Votre guide aura alors les meilleures conditions pour se manifester à vous !

Sous quelle forme ?

Votre guide connaît et sait par quels chemins vous devez passer pour arriver à votre vérité.

Aussi ses messages seront clairs, soudains, sans bla bla ni complication.

Ils arriveront une fois que vous aurez demandé, puis lâché votre question afin qu’elle puisse monter et s’ancrer dans le vide de l’univers, où votre guide la réceptionnera.

Vivez, riez, aimez, soyez heureux dans chaque moment présent, afin de maintenir en place le “vide” pur et sain, maintenant la foule à distance (le mental) , afin de recevoir à n’importe quel moment la réponse du guide intérieur.

A quels moments cela peut arriver ?

Il arrive lorsque l’on ne s’y attend pas forcément, cela peut être sous la douche car c’est souvent un moment de détente des tensions intérieures, si l’on ne pense à rien, un message clair se fait entendre dans notre tête !

Cela peut être dans une phase de la nuit où nous sommes en état “Alpha”, à mi-chemin entre le sommeil et le réveil.

 

Et si rien ne se passe pour vous ?

 

Pour certains qui n’entendraient rien, la méditation consciente sera utile voir essentielle.

Il sera alors important de régulièrement nettoyer les canaux énergétiques subtils qui constituent l’être complet que vous êtes.

Les messages du guide intérieur ne peuvent pas nous parvenir clairement si nous avons des choses à nettoyer, que cela soit des mémoires karmiques personnelles, ou des mémoires issues de notre généalogie, mémoires et croyances engendrées et transmises par les ancêtres de nos deux lignées actuelles.

Respecter notre corps physique est essentiel.

Notre corps est un temple, il est l’habitacle de votre âme et cela n’est pas peu dire !

Apprendre à en connaître le fonctionnement est primordial.

Votre corps vous appartient, il est unique, il n’y en a pas deux semblables, c’est aussi cela le “merveilleux” de la création !

Il est le résultat d’une alchimie étonnante, alchimie se créant grâce aux vibrations, passant par l’intermédiaire de nos centres énergétiques, les chakras, à travers lesquels circule l’énergie autant à l’intérieur du corps qu’à l’extérieur.

Quand l’énergie circule de manière fluide en vous, vous êtes en bonne santé, cela sur tous les plans, physique, émotionnel, mental, spirituel…

Si  au contraire, certains centres d’énergie sont bloqués et ne tournent pas bien, c’est l’ensemble de votre corps qui connaît alors la disharmonie ; tout est ainsi relié.

Aussi, apprendre à bien connaître ce corps qui est vôtre, en prendre soin, repérer ce qui ne lui convient pas ou plus, fait partie aussi de votre quête ici bas.

La nourriture que vous ingérez, ce que vous respirez, ce que vous pensez et émettez vers les autres, ce que vous générez chez vous et chez les autres, sont autant d’interactions possibles pour harmoniser ou pas ce corps si précieux.

Nous sommes en perpétuels changements, à chaque seconde nos vibrations peuvent changer et comme les marches d’un escalier, nous changeons de “palier“,  notre corps en ressent les effets notoires.

 

Lien Permanent pour cet article : https://emmanuelferran.com/guides-de-lumiere/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *